PAPDA

Imprimé, le à partir du site de la PAPDA: www.papda.org
Référence: http://www.papda.org/article.php3?id_article=225

Note de Presse

Les luttes du Syndicat des Ouvriers de la Zone Franche CODEVI à Ouanaminthe, Haïti ont établi UN PRÉCÉDENT HISTORIQUE MONDIAL !

Posté le 27 février 2006 par PAPDA

Batay Ouvriye informe la presse en Haïti et le public en général que, suite aux infatigables luttes des ouvrières et ouvriers du syndicat SOKOWA-Batay Ouvriye de la zone franche de Ouanaminthe et grâce à la vigilance et l’important engagement de secteurs syndicaux et progressistes nationaux et internationaux, les peuples du monde entier bénéficieront dorénavant de nouveaux standards visant à freiner un tant soit peu l’exploitation féroce des multinationales sur la planète.

En effet, la Société Financière Internationale (SFI - International Finance Corporation, en Anglais) qui constitue la branche d’investissement de la Banque Mondiale et avait fourni un prêt de 20 millions de dollars en 2003 au Grupo M de la République Dominicaine pour la mise sur pied de cette zone franche haïtienne, a enfin adopté un ensemble de règlements conditionnant ses débours à la responsabilité sociale et le développement durable. Figurent à ce code, notamment, la liberté syndicale et le droit de négociation collective, les droits de santé et l’emploi protégé.

Certes, cette mesure comprend de nombreuses lacunes, particulièrement au niveau des mécanismes efficaces de mise en application, ainsi que de la terminologie souvent vague et insuffisamment de contraintes précises. Celles-ci sont le reflet de la véritable résistance qu’avait posée la Société à son adoption, révélant de la sorte son unité fondamentale avec les corporations multinationales. Le Code demeure néanmoins (et d’autant plus) un événement marquant, véritable tournant, qu’il nous revient de continuer à faire avancer pour qu’elle fasse tâche d’huile, en se diffusant à l’ensemble des organisations internationales investissant dans nos pays. Il est également de notre responsabilité de continuer à faire avancer l’ensemble régulateur en soi.

Avec cette lutte qui a établi un précédent historique mondial qui permettra aux travailleurs du monde entier de jouir de ces avantages significatifs, Batay Ouvriye veut souligner, à l’attention du secteur privé haïtien, l’ADIH en particulier, combien sont vaines, archaïques et insoutenables les tentatives de tant de ses membres pour bloquer les droits fondamentaux des travailleurs à l’échelle nationale. Récemment encore, l’application des ajustements salariaux à la zone franche a été handicapée par les réserves et commentaires de membres de ce groupe. Le mouvement Batay Ouvriye continuera de façon indéfectible dans toutes les luttes nationales et internationales en défense de tous les travailleurs exploités :

TRAVAYÈ ÒGANIZE AP POTE LAVIKTWA KANMENM !



Fermer la fenêtre