PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

   


Home - Souveraineté alimentaire - Production nationale

Cash for work en Haiti : un coup d’œil sur ce programme par Ayiti Kale Je

Posté le 3 décembre 2010 par

Depuis le séisme du 12 Janvier, les agences multilatérales et les organisations humanitaires se sont déployées à travers Haïti avec le programme "cash-for-work” (“argent contre travail”), employant des dizaines de milliers de personnes.

Prises ensemble, ces agences et les “Organisations Non Gouvernementales” ou ONG - le terme est impropre, car beaucoup d’entre elles sont des sous-traitantes directes du gouvernement des États-Unis et d’autres gouvernements - sont susceptibles d’être les plus grandes pourvoyeuses d’emplois en Haïti.

Partout dans le monde, la plupart des médias ne tarissent pas d’éloges sur ces programmes.

Le Monde a relayé joyeusement les commentaires de l’ancien président américain Bill Clinton qui a qualifié le programme de "vraiment important," ajoutant que les Etats-Unis avaient "beaucoup d’expérience dans ce domaine au Proche-Orient et en Afghanistan," et également les commentaires du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, qui a dit : "Il est vraiment important de donner aux gens quelque chose à faire de positif."

PBS a été ravie d’annoncer que, désormais, « [s]ur tous les trottoirs et dans tous les coins de Port-au-Prince il ya des entrepreneurs."

Et dans un de ses titres, le Christian Science Monitor a proclamé que "cash for work" aide "la relance."

Es-ce que les programmes cash-for-work aident vraiment "la relance” ? Est-ce une bonne chose que les trottoirs soient encombrés de gens qui vendent des biens importés, des vêtements et des chaussures usagés venant de l’étranger ? Que cachent les commentaires de Clinton et Ban ?

Ayiti Kale Je a jeté un coup d’œil sur les programmes cash-for-work et, dans une série en deux parties, répond à ces questions.

LISEZ -

• Qu’est-ce que le cash-for-work ?

• Est-ce que le cash-for-work fonctionne ? Quels sont ses effets sur l’économie et la société haïtiennes ?

ECOUTEZ - an kreyòl - Dokimantè 25 minit

Cliquez ici pour consulter la source



 

Deklarasyon final Fowòm Nasyonal nasyonal oganizasyon Peyizan yo ki fèt sou tèm : Agrikilti familyal agwoekolojik, yon modèl pou konbat mizè, pou asire idantite ak souverènte pèp la, yon batay pèmanan mouvman peyizan konsekan yo .

Posté le 11 avril 2014 par Franck Saint Jean

Prise de position d’organisations de la Grand’Anse à la veille d’une réunion du conseil des ministres à Jérémie.

Posté le 31 mars 2014 par PAPDA

ATANSYON ! MALÈ PANDJE SOU TÈT FILYÈ DIRI A NAN LATIBONIT

Posté le 5 décembre 2013 par

Lettre ouverte au Premier-ministre Laurent Lamothe [des associations caféières pour placer le café sur la liste des produits à livrer au Venezuela]

Posté le 24 juillet 2013 par PAPDA

Souveraineté alimentaire,une perspective féministe

Posté le 3 mai 2013 par PAPDA

La campagne « Aba grangou » inquiète la Grand’Anse

Posté le 30 juillet 2012 par

L’élite haïtienne doit épouser la lutte de la classe défavorisée selon la PAPDA

Posté le 3 mai 2012 par

Semans OGM MOSANTO yo : yon kout mato anplis sou tèt ti peyizan yo ak sou pwodiksyon agrikòl la

Posté le 20 avril 2012 par

Organizaciones campesinas y gobiernos dialogan por la soberanía alimentaria y la reforma agraria integral

Posté le 26 mars 2012 par

Lancement d’une alliance internationale contre les accaparements de terres

Posté le 28 novembre 2011 par

 
 
 

Tous droits réservés © PAPDA 2005

URL ancien site (archives): www.rehred-haiti.net/membres/papda/ancien

Site réalisé par la PAPDA

Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL

Hébergement chez Alternatives Canada


Enhance your browsing experience: Get Firefox