PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

Accueil > Démocratie participative > Crises politiques > Note du Conseil de l’UEH au Senat de la Republique

Note du Conseil de l’UEH au Senat de la Republique

Plaidoyer pour un budget décent à l’UEH

mercredi 2 mai 2012

1. Les statistiques dénotent une banalisation de l’UEH au cours des dernières années, avec une nette diminution du poids du budget de l’UEH à partir de 2003-2004

* tel que voté par les Députés

2. Dans le même temps, l’Université d’Etat d’Haïti garde le poids relatif le plus important dans le système de l’enseignement supérieur haïtien avec ses 23,000 étudiants et 18 sites à travers le pays, et reste l’institution qui est d’abord ciblée pour satisfaire la demande sociale de formation.

3. L’UEH aujourd’hui, c’est plus de 40 spécialités dont certaines ne sont disponibles nulle part ailleurs (odontologie, mathématiques, philosophie, anthropologie, production animale,...), une quinzaine de programmes de maîtrise, plus de 2500 enseignants et personnels administratifs, environ 25,000 inscriptions reçues par an, un programme d’études doctorales.

4. L’UEH à elle seule reçoit 83% des demandes d’admission à l’université de la part des 30,000 diplômés de l’enseignement secondaire chaque année.

5. Les effectifs étudiants de l’UEH sont passés de 3309 en 1976, 4701 en 1985-1986, 10423 en 1993-1994, près de 23000 en 2011-2012.

6. Les crédits budgétaires votés par la Chambre des Députés pour l’UEH (658,171,876.00 gourdes) représentent 0,54% du budget de la République contre 2,45% en 1994-95 et 1,8% en 2003-2004.

7. L’UEH sollicite pour l’année 2011-2012 une enveloppe de 1,240,174,916.06 gourdes, soit à peine 1% du budget national, montant incluant 978,174,916.06 gourdes de crédits de fonctionnement et 263,000,000.00 gourdes pour les programmes et projets d’investissement. Une telle somme est d’ailleurs bien loin des besoins réels de l’UEH, lorsqu’on se rappelle, entre autres, que ses infrastructures ont été détruites ou rendues inutilisables à plus de 75% par le séisme du 12.01.2010.

8. Le supplément requis par l’UEH (582,003,040.06 gourdes) serait tiré du poste Autres Interventions Publiques représentant dans la version votée par les Députés 5,223,826,872.00 gourdes.

9. L’UEH mise sur la sagesse du Parlement pour faire en sorte que les nombreux discours en faveur de l’enseignement supérieur public commencent à prendre forme concrète.

Conseil de l’Universite d’Etat d’Haiti