PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

Accueil > Démocratie participative > Impunité au Brésil pour les assassins des Travailleurs Sans Terre : une (...)

Impunité au Brésil pour les assassins des Travailleurs Sans Terre : une militante de plus assassinée

dimanche 10 février 2013

La PAPDA dénonce l’assassinat de 2 militants du MST au Brésil, apporte sa solidarité au MST et invite toutes les organisations progressistes à manifester leur indignation face à l’ambiance générale d’impunité qui protège les assassins et la violence criminelle des grands propriétaires fonciers contre les paysans pauvres organisés.

Onè respè pour Regina dos Santos Pinho, 56 ans, assassinée dans l’unité productive Zumbi dos Palmares.

Onè Respè pour Cícero Guedes, assassiné le 25 janvier 2013.

Nous saluons leur mémoire et leur combat exemplaire

« Une femme de combat qui a toujours contribué à la militance du Mouvement des Travailleurs Sans Terre (MST) et à la Commission Pastorale de la Terre (CPT) à Rio de Janeiro ». C’est ainsi que le secrétaire de l’État du MST décrit la productrice rurale Regina dos Santos Pinho, 56 ans, assassinée dans l’unité productive Zumbi dos Palmares. Elle était sans contact avec le voisinage depuis dimanche, et son corps n’a été découvert que le mercredi 6 février.

“C’est un crime barbare et nous voulons que ses causes soient élucidées. En prinicpe nous ne voyons pas de relation directe avec la lutte pour la terre et avec l’assassinat de Cícero. Mais nous ne pouvons rien écarter ni affirmer” a expliqué la dirigeante du MST, Marina dos Santos.

L’assassinat de Regina se produit onze jours après l’exécution de Cícero Guedes dos Santos, 48 ans, leader du MST à Campos dos Goytacazes. Regina a été trouvée à son domicile avec un lien rouge autour du cou et à demi-nue.
Selon le délégué de la 146a DP, Carlos Augusto Guimarães, l’hypothèse d’un meurtre lié à un vol est écartée, de l’argent et des objets de valeur appartenant à la victime ayant été retrouvés à son domicile. Pour Guimarães les motifs seraient d’ordre sexuel ou liés à la la lutte pour la terre. L’Institut pour la Réforme Agraire a envoyé des délégués pour accompagner l’enquête.

Regina militait au MST depuis près de dix ans. La police a été avertie par des voisins surpris par l’absence de la militante à la messe du Septième Jour de l’assassinat de Cícero. Regina et Cícero étaient de très proches amis. Tous deux étaient devenus des références de l’agro-écologie dans l’unité productive Zumbi do Palmares. Ils avaient conquis leur titre de propriété de la terre et continuaient à lutter pour la réforme agraire. Avec ces deux morts la peur s’installe dans la zone.

Source : http://www.mst.org.br/content/viol%C3%AAncia-em-campos-rj-continua-mais-uma-militante-do-mst-assassinada