PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

Accueil > Intégration Alternative > Droits Economique, Social et Culturel (DESC) > En prélude à la commémoration de la journée mondiale de l’habitat la (...)

En prélude à la commémoration de la journée mondiale de l’habitat la PAPDA encourage les mobilisations pour le droit à la terre et au logement

19 août 2011 par International Alliance of Inhabitants

mercredi 21 septembre 2011

Résistances et Alternatives sont les mots clés choisis par le Comité de Liaison constitué lors de l’Assemblée Mondiale des Habitants pour fédérer cette année, du 15 septembre au 31 octobre, la Campagne mondiale pour le droit au logement et à la terre.
Au cœur, la lutte contre les expulsions, les déguerpissements, l’accaparement des terres, la persécution des militants : cette année ces thèmes concernent tout le monde et non pas seulement les organisations engagées depuis longtemps dans les Journées Mondiales Zéro Expulsions ou d’autres campagnes.

omme cibles, les politiques néolibérales, racines de la crise globale et urbaine, de la corruption et de la spéculation foncière et immobilière, qui excluent du logement plus d’un milliard de personnes, en envoyant à la rue des dizaines de millions de plus chaque année.

Sur le banc des accusés les responsables de la crise globale et du logement

Sur le banc des accusés les parasites cachés derrière les fonds, sans nom ou « souverains », le FMI, la Banque Mondiale, la Banque Inter-américaine de Développement, la Asian Development Bank, soit les principaux producteurs de la crise, sans plus aucune légitimité pour proposer leurs recettes fondées sur le marché et les guerres, pour en sortir.

Sur le banc des accusés aussi les gouvernements à tous les niveaux et parfois certaines institutions supranationales comme UN-Habitat, qui devraient plutôt être des alliés dans la lutte pour le droit au logement et à la terre, mais qui deviennent de complices des expulsions si leurs bureaucraties donnent priorité aux lois du marché sur les droits de l’homme et la durabilité environnementale.

Grace à la poussée de l’AMH, pour la première fois tous ensemble

Grace à la poussée de l’AMH, pour la première fois les principaux réseaux internationaux pour le droit d’habiter ont décidé de fédérer leurs efforts, persuadés que, seulement ensembles les luttes pourraient faire face efficacement à la crise globale et du logement, en défendant les habitants les plus menacés et en attaquant les racines des inégalités ainsi que du développement social et environnemental non durable.

Il s’agit donc d’une décision historique, qui se traduit par des initiatives concrètes (marches, occupations, défense des personnes et des communautés menacées, organisation de forums, etc.) qui sont affichées sur les cartes interactives du blog unitaire.

Pour ces raisons toutes les organisations d’habitants (voisins, mal logés, locataires, sans abri, peuples originaires, etc.) sont invitées à joindre les Journées, apportant leurs propres expériences pour renforcer les luttes des uns et des autres.

Consolider la collaboration, créer des « Forces de frappe unitaires anti-expulsions »

L’invitation vaut pour ces raisons, mais aussi dans l’objectif de consolider la collaboration des organisations afin de créer des « Forces de frappe unitaires anti-expulsions » au niveau local et de développer le dialogue et les convergences autour de la « Voie Urbaine et Communautaire », murie lors du processus de l’AMH sur proposition de l’AIH.

Il s’agit en effet de bâtir ensembles le trésor du dialogue et des initiatives qui fédèrent : espace commun global des organisations et réseaux d’habitants, pour échanger les expériences de lutte et d’alternatives, pour partager les stratégies et mettre en œuvre concrètement une solidarité glocale .

De ce fait, la fécondité des Journées Mondiales de l’Habitat 2011 : Ensembles, rugissons « basta aux violations du droit au logement et à la terre » ! Ensembles, installons des fondations solides, essentielles pour gagner des batailles ponctuelles ainsi que pour un « autre monde possible »

Les organisations d’habitants lancent un défi aux gouvernements

Conquis le défi unitaire, à partir des Journées, les organisations d’habitants lancent un défi aux gouvernements à tous les niveaux (local, national, régional, supranational) pour obtenir des politiques publiques du logement et des sols basées sur le principe de « zéro expulsions ».

Pour rapprocher l’ouverture d’un vrai dialogue sur ces thèmes avec les contreparties, les organisations d’habitants et leurs réseaux, avec l’appui des alliés et partenaires, sont en marche, ensembles.

C’est aux gouvernements de répondre positivement à ces propositions, refusant tout recours à la répression.

Source : International Alliance of Inhabitants