PAPDA

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

Accueil > PAPDA > Calendrier > 20-21 mars 2006

20-21 mars 2006

Participation de la PAPDA à un atelier de travail sur les APE à la Barbabe

lundi 13 mars 2006, par Ricot Jean Pierre

Le CPDC (Caribbean Policy Development Centre), dont est membre la PAPDA, en collaboration avec Oxfam International et le Centre Européen de Gestion des Politiques de Développement (ECDPM) organisent les 20 et 21 mars 2006 un atelier de travail sur le theme : Alternatives aux Accords de Partenariat Economique (APE)” à la Barbabe dans les locaux de l’Unviversité West Indies, Cave Hill Campus.

L’objectif fondamental de cette rencontre est de discuter avec des partenaires stratégiques les propositions relatives à un processus alternatifs aux APE et des recommandations visant à forcer les négociateurs à les prendre en compte dans leur agenda. La rencontre sera animée à partir d’une étude commanditée par Oxfam et Both Ends (Les Deux Extrémités) et réalisée par l’ECDPM qui a fait un regard sur les options possibles pour les pays ACP.

De telles discussions autour des alternatives sont très importantes étant donné que nos gouvernements cherchent à engager l’Union Européenne dans les négociations. Comme nous le savons tous, il y a un ensemble de questions relatives à la mise en oeuvre de l’Accord de Cotonou qui trouveront leur application à travers le processus des APE. Cependant, cet atelier intentera d’intégrer stratégiquement dans le discours autour de ces processus la question à savoir comment les pays ACP pourraient maximiser les bénéfices vers des processus orientés suivant leurs propres besoins.

Cet atelier fait partie aussi d’un ensemble d’activités de mobilisation de la Société civile des Caraïbes autour des négociations ; activités qui seront organisées sous le thème : « Opération Rend-le Juste ».

La PAPDA prendra part à cette initiative dans le cadre de sa participation au renforcement des luttes des mouvements sociaux caraïbéens pour l’autodétermination et le droit des peuples à décider de leurs propres stratégies de développement.